Pour ce 3ème entretien de la formation, nous avons rencontré Eric de la Guéronnière, Responsable de l'Académie Technique du groupe @SuezEnvironnement

  

Le secret d'une formation réussie ? C’est un peu l’alchimie entre magicien et architecte : il faut savoir donner envie, innover, être en permanence dans l’action. Concevoir, construire et rester une référence.

 

 

Interview 1 - Eric de La Guéronnière

 

La formation chez Suez Environnement c’est 1 300 000 heures de formation, avec la particularité que nous comptons les heures de formation informelle, environ 700 000 par an. Un collaborateur chez Suez a entre 2 et 3 jours de formation par an. On forme 70% de l’effectif et on a un objectif en 2020 de former 80% de l’effectif. Et puis Suez c’est 90 000 collaborateurs dans 47 pays en tout.

Pourquoi avoir choisi le secteur de la formation ?

J’ai un cursus technique, je suis ingénieur de formation et je suis rentré dans le monde RH par le syndicalisme. J’ai été président du syndicat CFE CGC du groupe Suez pendant assez longtemps. J’ai négocié l’accord 35h et à un moment donné, en 2000, il m’a semblé logique d’allier technique, transfert de savoir-faire et développement des compétences. J’ai été nommé Directeur de Lyonnaise des Eaux France et depuis je n’ai pas arrêté et je continue de m’engager sur ce beau projet.

 

Une bonne formation, ça s'obtient comment ?

Une bonne formation pour moi, ça passe par 3 phases.

Il y a une phase process-mixée : il faut avoir des besoins métiers, des besoins opérationnels. Ensuite, il faut savoir transformer ces besoins en objectifs pédagogiques. A partir de là on une construction d’une structure pédagogique avec tous les outils différents que l’on a à notre disposition aujourd’hui (animateurs internes,  externes…). Et puis surtout ce qu’il ne faut pas oublier à la fin, c’est l’évaluation à la fois des connaissances et des compétences en situation de travail. Et puis une bonne formation, c’est aussi une formation qui a un impact sur la performance opérationnelle de l’entreprise.

 

thomas-drouault-793767-unsplash-ConvertImage

Le secret d’une formation réussie ? C’est un peu l’alchimie entre magicien et architecte : il faut savoir donner envie, innover, être en permanence dans l’action. C’est à la fois imaginer, concevoir, construire et savoir rester une référence. C’est important d’avoir une formation qui marque et qui donne envie aux autres de s’investir dans le développement des compétences.

 

Le kit de survie d'un responsable de formation ?

Une organisation apprenante c’est important : une organisation qui a envie de s’investir dans le développement. C’est donc à la fois les conditions de travail, les managers, les collaborateurs : l’ensemble de l'écosystème. C’est aussi travailler par les compétences. La formation en soi ça n’a pas de sens si on n’aborde pas les compétences. C’est aussi un travail collaboratif avec tous les acteurs RH : savoir anticiper les besoins. Il faut aussi gérer les impacts de la transformation et savoir gérer les Big Data, en tirer profit mais garder raison avec les Big Data. C’est oser s’engager dans ce domaine là humainement.

 

Une anecdote sur une expérience de formation ?

Quand j’étais Directeur de la formation chez Lyonnaise des eaux, j’avais mis en place les Petits-Déjeuners de la formation. Tous les jeudi matins il y avait un membre de la Direction Générale qui venait discuter avec les stagiaires présents dans le centre de formation quel que soit leur niveau ou leur métier. Et ça crée un lien très fort entre la Direction Générale et les collaborateurs (agents de réseaux, rippeurs, etc). Ils peuvent dire “J’ai discuté avec le directeur général de la Lyonnaise des eaux”. C’est aussi ça la formation : créer du lien dans l’entreprise à tous les niveaux.

 

Catégories : Bonnes pratiques, Évaluation de la formation

Nos derniers articles

Comment choisir entre la CSAT, le NPS et le CES ?

max-rentmeester-in7_58C6GBc-unsplash

Quel indicateur choisir pour mesurer la satisfaction client à chaud ? La CSAT, le Net Promoter Score (NPS) ou le Customer Effort Score (CES) ?

Retail : 5 conseils pour réussir vos questionnaires de satisfaction

magasin Boardriders

Retour sur les bonnes pratiques de Birchbox et Boardriders pour améliorer l'expérience client dans le Retail.

NPS Relationnel, NPS Transactionnel : halte à la confusion !

daniele-levis-pelusi-rsrUAGHs3pA-unsplash

Les différences entre le NPS transactionnel et le NPS relationnel.