Pour ce 2ème entretien de la formation, nous avons rencontré :

 

  

Une bonne formation est une formation qui me correspond en tant qu’individu, qui comprend mes attentes personnelles, et s'inscrit dans un parcours de formation individualisé.

 

 

interview 4 - Jean-Charles Noirot-1

 

 

Pourquoi avoir choisi le secteur de la formation ?

Au départ personnellement, le choix de la formation c’était une opportunité de venir piloter et mener un chantier de transformation. Depuis quelques années, ça doit faire 5 ans maintenant, le groupe a souhaité réunir en France l’ensemble de ses forces vives de la formation dans une organisation unique, ce qui n’était pas le cas auparavant.

L'idée ? Aller chercher un peu plus de productivité mais surtout aussi pour professionnaliser le rôle du responsable formation et améliorer la qualité des formations données en interne car ce ne sont pas des personnels de la formation.  Notre organisation, le département formation (environ 50-70 personnes), s’appuie aussi sur un réseau de 150-200 collaborateurs et consultants qui viennent donner de leur temps pour donner des formations et transmettre leur savoir.

 

Une bonne formation, ça s'obtient comment ?

Une bonne formation est une formation qui me correspond en tant qu’individu, qui correspond à mes attentes, donc quelque part c’est une formation individualisée. Je dois être dans un parcours de formation individualisé. Je pense que c’est aussi une opportunité qu’offre aujourd’hui le digital parce qu’on essaie aussi de faire de la formation qui va vers plus d’individualisation des parcours avec des offres de formation qui sont de plus en plus complexes à appréhender.

C'est là que le rôle de notre département de formation se transforme. On doit être là davantage en accompagnement pour simplifier l’accès à cette offre de formations qui s’élargit et présente beaucoup d’opportunités mais qui peut aussi paraître parfois difficile d’accès.

 

Le kit de survie d'un responsable de formation ?

Ce qui est intéressant c’est qu’il y a quelques années, on aurait peut-être répondu à cette question en parlant d’une "bible" éditée par tel organisme ou telle agence pour ne pas se tromper, faire les choses dans l’ordre, dans un carcan très administratif. Alors, ce carcan existe toujours un peu mais il évolue, ce qui montre qu’il y a bien une vraie dynamique de changement.

La réponse n’est plus la même aujourd’hui on n’a plus tout un tas de bibles auxquelles se référer : le kit aujourd’hui c’est son réseau, c’est des partenaires, des acteurs innovants comme @Diduenjoy, des partenaires externes mais aussi internes à l’entreprise, notre réseau de formateurs, nos pairs.

19-ConvertImage

On l’a vu ce matin dans la table ronde que vous avez organisée, il y a aussi des échanges avec des pairs dans d’autres entreprises qui ont les mêmes questionnements que nous. Là aussi la transformation digitale nous aide à nous mettre en réseau beaucoup plus facilement qu’auparavant avec des événements plus fréquents, comme celui-ci.

 

Une anecdote sur une expérience de formation ?

J’ai eu l’occasion d’assister à une formation il y a un ou deux ans, mais malheureusement je suis arrivé en retard et j’ai raté le tour de table donc je n’ai pas eu l’occasion de me présenter. Personne ne savait que j’étais responsable de formation

Pendant les pauses café à la machine, on discutait des raisons pour lesquelles les gens faisaient cette formation, j’ai pu avoir beaucoup d’échanges et de feedbacks que je n’aurais pas eus s’ils m’avaient repéré comme responsable de la formation.

 

Catégories : Bonnes pratiques, Évaluation de la formation

Nos derniers articles

Adidas et Burberry : champions du NPS dans la mode

Adidas_helmet

Comment les marques de mode utilisent-elles le Net Promoter Score pour mieux répondre aux attentes de leurs clients ? Exemples avec Burberry et Adidas.

La formation vue par Adeline Soulié (Unibail-Rodamco-Westfiel)

4

Adeline Soulié, Responsable formation chez Unibail-Rodamco Westfield

Comment EDF a réduit son coût SAV de 45% ?

"En moyenne, depuis que nous utilisons Diduenjoy, nous arrivons à prendre en charge 90% des retours utilisateurs en moins de 48 heures." Maxime Yacoub, chef de projet IT chez EDF.